Une deuxième vie pour les manuels scolaires au Mali

Collège communautaire du Nouveau-Brunswick

Depuis quelques années au Mali, les élèves des écoles ont accès de façon permanente à des manuels scolaires.  En effet, le programme de développement des capacités en réparation de manuels scolaires (DCRMS) a été structuré et développé afin de créer un service privé de réparation de manuels scolaires, et ce, grâce à l’accompagnement du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB).  Le programme DCRMS apporte une expertise aux jeunes femmes et jeunes hommes non seulement dans l’acquisition de compétences techniques en lien avec la réparation de manuels scolaires mais aussi et surtout des capacités en matière de gestion d’une micro-entreprise, d’où l’apport du CCNB dans ce projet.

Le DCRMS est une initiative du ministère de l’Éducation nationale du Mali qui, pour sa mise en œuvre, a mis sous contrat le CCNB sur la base d’un appui financier du gouvernement du Canada.  Le projet a donc vu naître un nouveau corps de métier au Mali, celui de réparateur/réparatrice de manuels scolaires.  Ce nouveau corps de métier, appartenant au secteur privé, offre ses services au ministère de l’Éducation en lui permettant de rendre accessibles les manuels scolaires aux élèves des écoles au Mali. 

L’appui offert par l’agence d’accompagnement pour la mise en place et le développement du service privé de réparation s’effectue sous le leadership du ministère de l’Éducation. La formation des réparateurs auparavant offerte par une équipe canadienne est dorénavant assurée par une équipe malienne composée de réparateurs expérimentés sous l’encadrement d’une équipe du niveau central du ministère de l’Éducation. Par ailleurs, les services déconcentrés du ministère de l’Éducation sont outillés pour assurer un suivi de proximité en ce qui a trait non seulement à la qualité de la réparation mais aussi à l’organisation du travail des réparateurs/réparatrices, au développement et à la promotion de leur micro-entreprise.

La réparation de manuels scolaires : une solution à un problème récurrent

Visitez le site du Collège ici.